L'écriture, l'édition & moi

Questions de Letie

Je réponds à quelques questions de Letie, qui consacrait il y a peu deux semaines entières à la romance historique sur sa page de chroniqueuse ! Les réponses peuvent en intéresser certains alors, je recopie ici mes réponses à ses questions !

Tes romans de déroulent sur des territoires éclectiques, terres écossaises, vikings, françaises… As-tu une préférence ? Quelle surprise nous réserve ton prochain roman ?

J’aime toutes les contrées et toutes les civilisations que je choisis d’explorer. Non, pardon. Je les adore. Forcément. Néanmoins, je pense avoir un faible pour l’Ecosse et la Scandinavie en général ; ou plutôt, pour le monde celtique et l’univers nordique dans leur ensemble (donc Irlande, Islande etc incluses). Mais aussi pour l’Australie, la Russie et les Etats-Unis, dans lesquels je compte bien ancrer plusieurs de mes futures intrigues ! J’ai déjà les contextes et scénarios en tête, il ne me reste qu’à trouver le temps de tout écrire !^^

Côté surprises, je viens de révéler plusieurs de mes projets (tous les pays susmentionnés), mais j’ai aussi une ou deux idées pour (nous faire re-)découvrir les trésors de notre patrimoine français… Car je compte bien écrire d’autres romances bien franco-françaises en hommage à notre beau pays et à sa magnifique Histoire ! Je n’en dis pas plus !

Mais en ce qui concerne mon prochain roman plus particulièrement, nous restons dans un de mes univers de prédilection : le monde viking. Mais, cette fois, au lieu de les suivre en raid, comme dans « L’amour, la mer, le fer et le sang », nous irons les voir chez eux, loin au nord, et découvrir leur culture « de l’intérieur » !

Le Moyen-Âge est ta période de prédilection… Envisages-tu de déplacer le curseur du temps et de nous emmener découvrir une autre époque ?

Oh que oui ! Car si je suis passionnée de Moyen-Age, je le suis tout autant des deux Guerres Mondiales, entre autres contextes ! J’ai aussi la ferme intention d’inscrire plusieurs romances dans divers pays au XIXe s. et d’exploiter tout ce qui s’est produit de merveilleux en Europe mais aussi ailleurs à cette époque. Nous allons donc voyager dans le temps plus d’une fois ! J’ai même des envies de comédies romantiques et de romances contemporaines donc… variété en vue !

Sans compter qu’entre le Ve et le XVe s…. rien qu’au sein du Moyen-Age, il y a une sacrée diversité de contextes !

Encore une fois, ce n’est qu’une question de « temps » nécessaire pour tout écrire !^^

Tu travailles en autoédition. Tu maîtrises donc de A à Z, serais-tu tentée par une évolution de tes activités pour aider de jeunes auteurs à se lancer ?

J’aurais peur de me disperser si je me lançais dans ce genre d’activités (en tout cas pour l’instant). Plusieurs auteurs le font d’ailleurs déjà (je pense à Anaïs W., qui en a fait sa spécialité, aux Vandroux qui ont publié des bouquins sur l’auto-édition…). Pour ma part, j’ai trouvé (et je trouve toujours) tous ces aspects techniques et administratifs de l’auto-édition des plus ennuyeux (formatage, mise en page, correction, démarches administratives, fiscalité…) et je n’ai pas aimé, au début, devoir tout découvrir, me former, me renseigner… sur ces divers points. Je n’aurais donc pas grand plaisir à me replonger dans ces questions et à les décortiquer régulièrement pour autrui. Je préfère me consacrer à l’écriture, à l’exploration de mes propres univers, à mes personnages et à ces dizaines d’histoires qu’il me tarde d’écrire… Donc, non, je pense que les tutoriels, la formation ou l’accompagnement, ce ne serait pas pour moi. Et puis, l’auto-édition est déjà en soi un choix très, très chronophage (je dois gérer tout mon marketing, mon auto-promotion, mes relectures, ma communication, ma comptabilité, la création de mes couvertures et toutes les tâches mentionnées ci-dessus). Je dois en permanence veiller à ce que ces autres activités ne prennent pas le pas sur l’écriture et ne tuent pas ma créativité. Alors devoir gérer en plus gérer le parcours des autres… ce serait suicidaire (côté « production ») ! Et puis, je n’ai pas assez exploré le monde de l’édition indépendante (toutes les différentes plateformes, tous les problèmes techniques que l’on peut rencontrer…) ni acquis assez d’expérience en la matière pour pouvoir prétendre au statut d’ « accompagnant » quel qu’il soit… Mais qui sait, peut-être un jour !

Si vous aussi, vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser ! Je serai ravie d’y répondre 🙂 Et toutes mes interviews précédentes, de même que les “petits plannings éditoriaux” que je publie régulièrement sur mon blog, sont aussi là pour satisfaire votre curiosité bien sûr 🙂

A bientôt, Aurélie

Questions : Letie, Serial Lectrice
Réponses : Aurélie Depraz
Image : Pixabay

Tagged ,

2 thoughts on “Questions de Letie

  1. Bonjour, je ne connais pas encore vos romans mais la passionnée d’Histoire que je suis ne peut qu’être intéressée par ces différents thèmes ! Je crois que je vais en ajouter à ma wishlist 😉

    1. Merci beaucoup Caroline, et très flattée de susciter votre intérêt !
      Je serai ravie d’avoir vos retours de lecture, si vous en avez le temps !:)
      Amicalement, Aurélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *