L'écriture, l'édition & moi

Interview : les questions de Barbara

Bonjour bonjour ! Aujourd’hui, je partage avec vous une interview réalisée le mois dernier avec Barbara Schell, que vous pouvez retrouver ici :
https://www.facebook.com/SchellBarbaraLecteurCorrecteur/

Bonjour Aurélie, première question : en lisant vos dédicaces et vos remerciements, les membres de votre famille sont régulièrement cités ; quelle place accordez-vous à votre famille dans l’élaboration de votre travail ?

En fait, l’écriture est une activité que je mène totalement seule (de même que la phase recherches & préparation). Mais certains proches (dont ma mère, ma grand-mère et mon grand-oncle) font partie de mes relecteurs-correcteurs, et contribuent pour beaucoup à débarrasser mes textes de leurs (inévitables) coquilles. Quant à mon compagnon, il me soutient à presque toutes les phases du processus créatif et éditorial, de la prise en charge des réalités bassement « matérielles » (courses, repas…) pendant mes phases « transe-démence-création », jusqu’au dernier check-up de la mise en page finale !

Mais c’est surtout dans ma vie en général que la famille occupe pour moi une place importante… malgré les longues distances qui nous séparent aujourd’hui. D’où les dédicaces, les remerciements… ^^

Deuxième question : 8 romans en 2 ans !!!!!! Quel est votre secret ?????

La passion ! (grand sourire)

Troisième question : je suis à chaque fois surprise, non par les connaissances (là, je suis admirative), mais par la facilité (même si ça demande énormément de travail) et le naturel avec lequel vous nous transportez dans le temps. Où avez-vous acquis cette « pédagogie historique » ?

Alors là… mystère ! En fait, je crois que j’ai toujours été extrêmement pédagogue (plusieurs de mes anciennes activités relevaient directement de l’enseignement), mais je n’ai pas fait « d’études » spécifiques visant à acquérir de quelconques clés en la matière. Peut-être un héritage familial (ma mère est très pédagogue également, mon grand-oncle était professeur d’université…). Peut-être aussi, inconsciemment, la reprise du modèle de mes meilleurs professeurs, du primaire au lycée ?

Je serais bien incapable de le dire. Mais je pense avoir également toujours été très portée sur la communication, la transmission, la synthèse, l’analyse – et l’accumulation quasi boulimique de connaissances !

Et, d’un point de vue professionnel, j’ai toujours été dans cette idée d’apprendre, de découvrir, d’assimiler, d’intégrer, d’accumuler, puis de synthétiser et de retransmettre, qu’il s’agisse de langues (anglais, espagnol, français…), de littérature, d’œnologie (!)… ou d’histoire-géographie !

Quatrième question : est-ce que je peux appeler votre style d’écriture : de l’historico-new romance-sociétale ? Comment vous est venue cette écriture particulière ?

En fait, je crois que je suis aussi passionnée par le côté « découverte d’un monde / d’une culture / d’une époque » que par les belles histoires d’amour. La phase « recherches » me procure autant de plaisir que la phase « écriture » à proprement parler, et les descriptions (historiques, paysagères, socio-économiques, géographiques…) autant de bonheur à écrire que les scènes amoureuses.

Et c’est probablement un reflet extrêmement simple de ma vie et de certaines de mes principales passions : la connaissance, le savoir d’un côté ; l’amour romantique de l’autre !

Je pense qu’on peut donc tout simplement parler de romances historiques… au contexte historique (et social, en effet) particulièrement fouillé 😊 D’autant que j’aime beaucoup explorer les possibilités offertes par les « chocs culturels » (entre le héros et l’héroïne, par exemple), ce qui me permet de me projeter dans deux cultures (en général fort opposées) à la fois : les Vikings païens / les Anglo-saxons chrétiens ; la haute aristocratie londonienne / les bas-fonds de l’East End ; l’Angleterre / l’Ecosse ; la France de langue d’oïl / l’indomptable Aquitaine… etc. Ce goût pour l’opposition des cultures (ce qui, selon moi, fait le piment de ce genre d’histoires) me vient probablement de ma jeunesse passée en expatriation (Abu Dhabi, Bangkok) et de mes très nombreux voyages, et m’amène à explorer d’autant plus les spécificités culturelles de chacun des peuples en présence… par le regard de l’un sur l’autre.

Cinquième question : toujours des femmes fortes, impressionnantes de bravoure, cultivées… y-a-t-il un peu d’Aurélie dans Aelis, Shaena, Alannah, Héloïse, Elisa, Lady Keat, Aylana… ?

Bien sûr… mais pas toujours la meilleure part ! ^^

D’ailleurs, il y a aussi un peu de moi dans chacun de mes héros (et pas toujours la meilleure part non plus !^^)

Sixième question : J’ai cru comprendre qu’il y aurait bientôt un neuvième roman, peut-on en savoir plus ?

Ah ! Nous repartons chez les Vikings, un de mes peuples préférés. Mais attention ! Rien avoir avec mes deux premiers ouvrages sur la question. Cette fois, un long voyage nous attend, de Bagdad à la mer Baltique, en passant par la mer Caspienne, la Volga, le Dniepr, la mer Noire et les vastes terres slaves ! Toutes merveilleuses contrées que les Vikings de l’Est explorèrent !

Rubrique : questions en plus plus plus ! Bonus.

1- Noir ou blanc ?

Arf, excellente question ! J’aurais tendance à dire « blanc », car j’aime le lumineux, le vif, l’éclatant, mais j’ai aussi une belle tendance à broyer du noir !…

2- Le Rouge et le Noir de Stendhal ou Germinal de Zola ?

Gros faible pour Zola depuis que j’ai lu Thérèse Raquin en seconde (!) Un des rares classiques que j’ai été ravie de lire au lycée, et qui m’a passionnée ! Et puis, Germinal, car cela correspond précisément (quel instinct, Barbara !) à l’un de mes (très) nombreux projets…^^

3- Tintin ou Astérix ?

J’ai lu les deux^^ Bien sûr, mon petit penchant pour l’Histoire devrait me faire tendre vers nos amis les Gaulois, mais avec Tintin, on voyage aussi beaucoup ! En gros, l’un fait la part belle à l’Histoire antique, l’autre à la géographie 😊 J’ai lu les collections intégrales de ces deux BD dans ma jeunesse (ainsi que tous les Thorgal, les Yakari… révélateurs de deux autres de mes passions : les Vikings et les Indiens d’Amérique…)

4- Stylo bic ou Stylo plume ?

Plume !!! J’ai toujours été fan (la douceur, le velouté, la sensation, la beauté de l’écriture, les courbes, la fluidité de l’encre !) Je continue d’ailleurs de tenir tous mes carnets personnels au stylo plume^^

5- La chanson des vieux amants de Brel ou Requiem pour un fou de Johnny Halliday ?

Je suis assez infidèle en matière de musique, j’écoute un peu de tout, ça dépend des périodes… Mais, à choisir entre ces deux titres/genres précis, Johnny sans hésiter ! Je n’aime pas beaucoup le style de Jacques Brel… même si, à titre d’exception, j’adore « Le Port d’Amsterdam » ! (moi, compliquée ?)

6- Jazz ou rock & roll (non, non, on se calme Aurélie, je n’ai pas parlé de danses latines !!!) ?

Mais… j’ai aussi beaucoup dansé le rock ! Alors rock ‘n’ roll, sans hésiter !

7- Photo couleur ou noir et blanc ?

J’aime (j’adore, même !) les deux. Mais, en matière de portrait, peut-être un petit faible le noir & blanc… (c’est mon petit côté nostalgique…)

8- Picasso ou Léonard de Vinci ?

De Vinci, of course (on ne se refait pas !)

9- Les pyramides de Gizeh ou Big Ben ?

Les Pyramides 😊 (oui, oui, malgré mes « Passions Londoniennes » !^^)

Si vous aussi vous avez des questions, n’hésitez pas à me les adresser via le formulaire de contact de ce blog ou via les réseaux sociaux ! Je me ferai un plaisir d’y répondre en privé ou en public 🙂

Amicalement

Aurélie

Questions de Barbara Schell : https://www.facebook.com/SchellBarbaraLecteurCorrecteur/
Illustration de l’article : Pixabay

Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *