L'écriture, l'édition & moi

Je réponds aux questions… de Letie, aujourd’hui !

En janvier, je répondais aux questions… de Letie Serial Lectrice, blogueuse sur de nombreux réseaux ! Retrouvez toutes ses chroniques et interviews sur son blog, par ici 🙂

Salut Aurélie Depraz, merci d’avoir accepté de répondre à mes petites questions !

Avec grand plaisir ! J’adore les questions ^^ Merci de me les poser 🙂

1°/ Aurélie Depraz, pseudo ou vrai nom ? (si c’est un pseudo, pourquoi un tel choix ? A-t-il une signification particulière?)

Vrai nom 🙂 La question s’est effectivement posée quand j’ai voulu éditer mon premier roman : devais-je publier sous mon vrai nom ou prendre la précaution d’un pseudo ? Un vrai casse-tête pendant des semaines (mon compagnon s’en arrachait les cheveux…) : en voiture, au coucher, au réveil, à table, la question revenait en boucle : que valait-il mieux ? J’avais beau peser le pour et le contre, je trouvais autant d’avantages que d’inconvénients pour chaque option. Finalement, j’ai opté pour mon vrai nom par simplicité (administrative, promotionnelle, éditoriale…) et je ne le regrette pas ! Le fait de ne pas trouver, malgré de nombreuses séances de brainstorming (dans lesquelles j’embarquais mon pauvre conjoint), de pseudo « coup de coeur » qui me convienne et me corresponde parfaitement (anagrammes, initiales, jeux de mots etc.) et la chance d’avoir, finalement, un nom de naissance relativement « harmonieux » ou passe-partout ont aussi pesé dans la balance. Et je ne le regrette pas : c’est tellement plus simple du point de vue de l’auto-édition, des formulaires d’Amazon et de la Bibliothèque Nationale de France, et en termes de promotion, de transparence et de visibilité sur les réseaux sociaux ! (plutôt que de devoir toujours préciser ou dissoudre les doutes : « oui, c’est bien moi, Tartelette à la crème » ; « oui, c’est bien moi qui l’ai écrit… »)

2°/ Ville ou campagne : dans quel coin vis-tu ?

Ah ! Je suis une citadine. Je vis dans de centre de Bordeaux… et j’ai toujours vécu en ville… et de préférence dans des capitales ! (Paris, Abu Dhabi, Bangkok !)^^ Mais, peu à peu, l’attrait de la campagne (aux charmes indéniables, je ne m’en rends compte que depuis peu, la sagesse acquise avec l’âge faisant son effet…^^) commence à me faire lorgner du côté de communes un peu excentrées… L’air pur, un jardin, moins de bruit, moins de passage, une terrasse… Ouais, ça serait chouette, quand même. Mais bon ! Faudrait que je reste bien connectée à la ville, tram, vélo, accessibilité des commerces à pied, tout ça, parce que… faut pas déconner, quand même !^^

3°/ En dehors de l’écriture, quel est ton « job » ou as-tu la chance de vivre de ton art ?

Alors, depuis 10 ans, je jongle entre de nombreuses activités touristiques, pédagogiques, littéraires et linguistiques en freelance. Mais, depuis l’automne 2017, j’ai ajouté l’écriture romanesque à la longue liste de mes passions et activités (qui regroupaient ces dernières années surtout l’événementiel oenologique, l’aide à la rédaction-orthographe pour adultes et la préparation de lycéens aux épreuves du bac de français, philo, anglais et espagnol) et j’ai le bonheur de pouvoir dire que ma nouvelle activité d’« auteure » (recherches, écriture, auto-édition et promotion comprises) a vite pris 95% de mon temps… et qu’une grande transition est en marche !^^ J’espère pouvoir, d’ici deux ou trois ans, vivre exclusivement de ma plume… 🙂 (ça, c’est dit !)

4°/ Des passions ?

Des tas ! La photographie, la psychologie, le développement personnel, le développement durable (l’écologie, l’éco-citoyenneté, la consomm’action, la tendance zéro déchet, la tendance minimaliste…), l’Histoire en général, l’anthropologie (peuples & civilisations…), la Préhistoire… Autrefois, aussi, les danses de couple, même si c’est une passion que j’ai mise de côté depuis quelques années. Ah, oui ! Et les langues. Ça ne prend plus autant de place dans ma vie aujourd’hui qu’autrefois, mais l’anglais, l’espagnol, l’italien, le russe… Ça m’a bien occupée, jadis ! J’adore m’exprimer (et communiquer) dans les langues étrangères. Bon, le russe, j’ai tout oublié, mais bon…

5°/ Depuis combien de temps écris-tu ?

En fait, j’écris depuis toujours, au sens où j’ai toujours eu tendance à noircir cahiers, pages, classeurs et carnets en tous genres depuis le primaire (poèmes, journaux intimes, contes, ébauche de deux romans à l’adolescence, synthèses, prises de note, conceptions de cours, réflexions, pensées…) Mais mon envie et l’idée d’écrire des romances historiques date d’un brusque coup de foudre doublé d’un déclic à l’été 2017, en lisant, justement, mes premières romances historiques (écossaises !) J’en parle à plusieurs reprises dans des articles ou interviews sur mon blog, pour ceux/celles qui aiment les anecdotes, les parcours de vie…

En fait, écrire est pour moi une seconde (ou première ?) nature : j’écris tout le temps. Je voyage ? J’ai un stylo à la main, je prends des notes. Je fais une visite guidée ? idem. J’assiste à une conférence ? Idem encore. Une idée me traverse l’esprit en pleine nuit ? J’ai un carnet sur ma table de chevet, dispo en direct. Mon appart, bourré de livres, de classeurs, de manuels, de synthèses, de dossiers, ressemble à un centre d’archives municipal. Je ne sais pas même apprendre sans écrire, retranscrire, synthétiser, analyser, compiler, remanier…

Mais l’écriture de romans, même si j’en avais commencé (puis abandonné) deux à l’adolescence… ÇA, c’est récent. 18 mois d’ancienneté^^

6°/ Écris-tu uniquement de la Romance historique ou tu t’essaies à d’autres styles littéraires ?

Pour l’instant, je n’ai publié que trois romances historiques, deux autres sont écrites et j’espère trouver le temps d’écrire la 6e là, au printemps. J’ai encore au moins 12 scénarios de romances historiques en tête. Mais j’aimerais aussi écrire deux comédies romantiques (j’en ai leur scénario de base en tête aussi), des fascicules-ouvrages sur des thématiques qui me tiennent à cœur et sur lesquelles j’aimerais écrire (l’Histoire du vin à Bordeaux, l’Histoire de l’esclavage à Bordeaux, la consomm’action, l’éco-citoyenneté, l’Histoire de la littérature…) et un roman qui n’aura rien à voir avec une histoire d’amour… du moins… au sens conventionnel du terme (mais c’est un secret !). Je n’en dis pas plus^^ La seule question est : dans quel ordre vais-je vouloir (et parvenir à) écrire et publier tout ça ?^^

7°/ Comment écris-tu ? Une méthode particulière, des manies, un rituel ?

Peu à peu, un schéma se dessine, en effet : quand je décide de me mettre à un nouveau roman (j’ai en tête un petit scénario, une micro-trame de base), pendant plusieurs semaines, tout en menant mes autres activités de front (oenologie, cours, promotion de mes titres déjà publiés…), j’effectue peu à peu des recherches sur le contexte spatio-temporel choisi (ex : l’Aquitaine du XIIe s., l’Ecosse au lendemain des guerres d’indépendance…)

Peu à peu, les idées (de péripéties, d’anecdotes, de faits historiques à insérer) viennent ; j’affine le lieu et la date exacts où je veux que se déroule mon intrigue, les traits de mes personnages s’affirment, je me réveille la nuit avec des citations, des réparties, des bribes de dialogues, des idées nouvelles… Mes recherches font aussi émerger de nouvelles idées (propres au contexte exploité ou en lien avec l’Histoire – la vraie…) La pression monte…

A la date que je me suis fixée, hop ! Je pars m’isoler chez mon compagnon (en semi-campagne, justement !) : pendant 8 à 12 jours, j’écris non-stop, en pyjama et robe de chambre et comme coupée du reste du monde^^ Mon compagnon me nourrit, assure ma survie terrestre…lol. J’écris mon roman de A à Z, sans interruption (bon, je dors un peu quand même). Puis j’envoie sur mon Whatsapp famille un petit message : « Point final. Ze end. Relecture ». Et le tour est joué ! ^^

Alors, je touche du bois parce que, pour l’instant, pour mes 5 premiers romans (deux sont écrits mais pas encore publiés), ça s’est présenté ainsi, et que ça me plaît énormément. J’espère que ça durera !

Mon principe : une fois dans le « flow », dans la veine, une fois la brèche de l’inspiration ouverte, il faut s’y engouffrer, et ne pas en sortir avant que le roman ne soit achevé !

J’écris donc d’une traite ^^ En général, je relis mon roman une ou deux fois dans la foulée, à chaud… Puis je le laisse reposer un, deux mois… Dans la foulée aussi, je ponds mes articles de blog correspondant à ce roman : l’Histoire du pays ou de la région concernée, le making-of, le dessous des cartes et l’article bonus propres à ce roman. Pendant que le manuscrit repose, je travaille, je promeus mes autres romans, je commence des recherches pour une autre intrigue (autre temps, autres mœurs…)

Puis, quand je décide de m’atteler au processus éditorial, je reprends le manuscrit, le relis, je vois s’il manque un petit passage pour la cohérence psychologique des personnages, je corrige des coquilles, remanie deux-trois phrases malheureuses… Puis bêta-lecteurs, correcteurs… et c’est parti pour tout le processus d’édition !

8°/ Quel est ton auteur préféré ? ton livre préféré ?

Plusieurs grands amours, mais surtout sous forme de titres coup  de cœur (pas forcément d’auteurs que je suis à la trace et dont je lis toute l’oeuvre de façon méthodique^^) : Les Semailles et les Moissons d’Henri Troyat, le Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas, des titres de Nora Roberts, Le Mystère de la Chambre jaune de Gaston Leroux…

9°/ Quel est le dernier livre que tu as lu ?

Le loup et la colombe de Karthleen Woodiwiss (j’avais adoré Un mariage de convenance de cette auteure, mais là, un peu moins…)

Pour finir, un petit portrait chinois : Si tu étais…

Un écrivain ? Ben… moi ! mdr

Un Roman ? Hmmm… mon premier roman, je pense. Pour l’amour d’une Sasunnach. C’est moi, c’est mes tripes, c’est mon cœur, mon essence… moi à 10 000%.

Un signe de ponctuation ? Le point d’exclamation, ça, c’est sûr !!! (mais je pose aussi beaucoup de questions, en général…)

Une expression ? « Marche ou crève. » (un peu dur, je sais, mais… je dirais que c’est un peu un leitmotiv dans ma vie depuis une dizaine d’années)

Un conte de fée ? La Petite Sirène (bon, j’avoue, la version dessin animé de Disney plus que celle, bien triste, d’Andersen !) Je me suis teinte en rousse pendant de longues années… et je pense que… La Petite Sirène y est pour quelque chose ! J’ai toujours rêvé d’être rousse !^^

Un « héro / héroïne » d’un livre ? Un mélange de toutes mes héroïnes… mais aussi de tous mes héros ! (si, si !)

Une chanson ? Ouh, dur dur, parce que je change très souvent de goûts en la matière ; disons que dès que je tombe sur un nouveau titre qui me plaît, je l’écoute quasi en boucle pendant des semaines !^^

Une musique de film ? Ah, c’est vrai qu’il y en a de sacrément belles… Hmmm… « 1492 -Conquest of Paradise » de Vangelis ? Et « Chariots of fire » de Vangelis aussi…

Un style musical ? Mes goûts sont très éclectiques en la matière. A l’époque où je dansais (à peu près nuit et jour), la bachata.

Un groupe de musique ? Ouh là, personne. Suis vraiment pas assez calée (ni fidèle !) côté musique… ! Ado, c’était Kyo lol… Maintenant… un peu de tout.

Un chanteur ? Idem^^

Une devise ? « Sois le changement que tu veux voir dans le monde » de Gandhi

Un trait de caractère ? L’enthousiasme (d’où les points d’exclamation…)

 

Questions : Letie Serial Lectrice
Réponses : Aurélie Depraz
Image : montage réalisé par Letie sur Canva

Tagged ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *