Mes univers & personnages

Le dessous des cartes de “Pour l’amour d’une Sasunnach”

Pour les férus d’Histoire-géo et ceux qui aiment le dessous des “cartes” (géographiques en l’occurrence). Dans Pour l’amour d’une Sasunnach, une scène mentionne les origines d’Alannah. Quelques cartes (je mentionnerai leur source en description de chaque image (liens qui permettent parfois de les voir en bien meilleure définition – l’importation sur ce blog n’est pas toujours de très haute qualité), avec un tout petit mot explicatif, pour vous aider à y voir plus clair et vous donner l’occasion de fouiller davantage cette époque !

NB : l’une de ces cartes mentionne également, au sud-ouest de l’Ecosse, le royaume de “Dalriada” (aux nombreuses orthographes différentes) : celui que fondèrent les aïeux d’Ian, venus d’Irlande du Nord. Mais ces cartes se concentrent sur les origines d’Alannah.

A noter aussi : je vous conseille de lire mon article “Petite Histoire de l’Ecosse” en parallèle ! J’y parle des Angles, des Jutes, des Saxons, des Scots, des Pictes, des Celtes, des Vikings… dans un ordre chronologique, pédagogique et digeste !!^^

Pour rappel : voici la tirade d’Ian qui expose les origines de la jeune anglaise, et la raison pour laquelle elle est une promise de choix : ” Cette “femelle”, comme tu dis, a plus de sang guerrier que tu n’en auras jamais, Aulay de Finiskaig. Sa mère descendait des premiers envahisseurs angles et saxons, qui ont posé les pierres fondatrices des glorieux royaumes de Bernicie et de Northumbrie, et la famille de son père porte un nom normand. Son aïeul, Björn le Danois, fut le plus proche compagnon d’armes du roi Rollon de Scandinavie, fondateur du duché de Normandie, et sa famille a plus tard soutenu Guillaume le Bâtard dans sa conquête de l’Angleterre. Personne ici ne doute de la bravoure ni de la valeur sur le champ de bataille de chacun de ces peuples de conquérants. A ce que je sache, tes Pictes d’ancêtres n’ont eux jamais quitté leur Calédonie natale ni su conquérir la moindre terre outre-mer, que ce fût au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest.”

Bonne exploration !!

 

CARTE N°1 : Invasion de l’Angleterre actuelle par les Jutes, les Angles et les Saxons lors des grandes migrations barbares

Invasion de l’Angleterre par les Angles, les Jutes et les Saxons (peuples germaniques) aux Ve et VIe s. (Haut Moyen-âge) lorsque les Romains quittent leur province de “Britannia”, alors peuplée de peuples celtes (Bretons, Pictes…) Pour en savoir plus, lire mon article sur l’Histoire de l’Ecosse sur mon blog ! (lien en commentaire)

Source de l’image : Wikipedia
https://en.wikipedia.org/wiki/Saxons#/media/File:Britain.Anglo.Saxon.homelands.settlements.400.500.jpg

 

CARTE N°2 : la fondation des royaumes anglos-axons par les Angles, les Jutes et les Saxons vs. les royaumes celtes des Bretons d’origine de l’île (autochtones)

Idem, installation des Jutes, des Angles et des Saxons sur les territoires des Bretons (ce que nous appelons aujourd’hui “Angleterre”). Les Jutes fonderont le “Kent”, les Saxons de l’est, l”Essex”, les Saxons du sud, le “Sussex”, les Saxons de l’ouest, “l’Essex”, les Angles, l’Est-Anglie, la Mercie et la Northumbrie…
Pour en savoir plus, lire mon article sur l’Histoire de l’Ecosse (qui traite aussi d’aspect de l’Histoire de l’Angleterre, forcément !) sur mon blog (lien en commentaire)
On voit aussi où sont refoulés les autochtones (Bretons) ainsi que leur royaume du Strathclyde (breton également).

Source : Wikipedia
https://de.wikipedia.org/wiki/Heptarchie#/media/File:Britain_peoples_circa_600_de.svg

 

CARTE N°3 : Les 7 royaumes anglo-juto-saxons, mais aussi : les royaumes des scots et des pictes au Nord

Les 7 royaumes anglo-juto-saxons, mais aussi : les royaumes des scots et des pictes au Nord (=Ecosse), dont je parle aussi dans mon roman.

On voit par ailleurs où les Scots (venus d’Irlande du Nord), c’est-à-dire les ancêtres d’Ian, se sont installés : sur toute la partie sud-ouest de l’Ecosse – dont la région d’Argyll, où se déroule mon histoire…

Source de la carte :
http://didier.belair.online.fr/dic/Politics/Images/Cartes/Heptarchie-Anglo-Saxonne.jpg

 

CARTE N°4 : l’Heptarchie anglaise, mais aussi le Dalriada des Scots et le royaume du Nord des Pictes

Les royaumes des Angles, des Saxons et des Jutes en Angleterre ; des Bretons d’oigine (Strathclyde, Galles, Galloway) ; mais aussi le Dalriada (sud-ouest de l’Ecosse) qu’auraient contribué à créer les aïeux scots d’Ian, venus d’Irlande du Nord ; le royaume picte du nord de l’Ecosse…

Source carte : Wikipedia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Heptarchie#/media/File:Britain_802.jpg

 

CARTE N°5 : Création du duché de Normandie par les Vikings de Rollon

Création du duché de Normandie par les Vikings (venus principalement des côtes danoises, mais aussi norvégiennes) au Xe s. Guillaume le Conquérant (XIe s.) sera l’un de leurs descendants. Alannah est censée avoir pour aïeux du côté de son père un des compagnons danois de Rollo (envahisseur de la Normandie), puis l’un de descendants de ce compagnon, qui lui-même accompagnera Guillaume le Conquérant dans sa conquête de l’Angleterre depuis son duché de Normandie. Du côté de sa mère, elle a des origines angles et saxonnes.

Source carte :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Normandie#/media/File:911-1050_duche_de_normandie.svg

 

CARTE N°6 : L’invasion de l’Angleterre par les Normands de Guillaume le Conquérant

L’invasion, en 1066, de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant, venu de Normandie. Il prendra la couronne grâce à la bataille décisive d’Hastings. D’où une très forte influence française en Angleterre (et ce pendant des siècles)

Source carte :
http://gpierrepont.free.fr/AncienSpip/local/cache-vignettes/L390xH481/Hastings1066LInvasion-f8393.png

 

CARTE N°7 : carte des lieux, lochs et châteaux de Pour l’amour d’une Sasunnach

Complétée par mes blanches mains !!!!
Pour voir la carte en plus haute définition : https://www.facebook.com/aurelie.depraz.auteur/photos/a.2271183766477616.1073741828.2271034163159243/2299583270304332/?type=3&theater
Source carte vierge : https://d-maps.com/carte.php?num_car=15899&lang=fr

Texte : © Aurélie Depraz
Sources des images de couverture : image carte : Pixabay (image libre de droit) / couverture du roman : Marine Manlay

Tagged , ,

2 thoughts on “Le dessous des cartes de “Pour l’amour d’une Sasunnach”

  1. Il n’y a pas a dire, chaque nouveau roman d’Aurelie Depraz est une magnifique decouverte. Pour dire, celui-la est arrive sur ma liseuse a minuit, et il a ete devore dans la foulee !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *